Collaborative Economy Honeycomb

Une vue 360 degrés de la richesse de la Sharing Economy. Et qui s’étend sans cesse sur de nouveaux champs : quels seront les prochains ?
Les transports / mobilités sont un champ d’application important depuis le début, avec des modèles économiques parfois déjà robustes, et d’autres à mûrir.
http://www.web-strategist.com/blog/2014/12/07/collaborative-economy-honeycomb-2-watch-it-grow/

Fermeture du service Twizy Way

Fermeture du service Twizy Way

Nous apprenons aujourd’hui la fermeture du service Twizy Way à Saint-Quentin en Yvelines.

Ce service avait été mis en test par Renault, en collaboration avec la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin en Yvelines (CASQY). Après un an d’expérimentation, en septembre 2013, Renault avait confié l’exploitation l’exploitation du service à une PME spécialisée dans l’autopartage, Keymoov.

Après une interruption du service au début de l’été 2014, au prétexte de mettre à jour la technologie des véhicules, Keymoov a annoncé aujourd’hui à ses clients que le service était définitivement fermé, ce que beaucoup d’utilisateurs et de proches du dossier pressentaient.

Chers clients,L’équipe Twizy Way a le regret de vous annoncer la fermeture définitive de son service.

Twizy Way avait fermé temporairement ses portes en mi-juillet afin de préparer son évolution en termes de nom et de technologies.

Cependant, Twizy Way n’ayant pu bénéficier des subventions nécessaires pour relancer le service, nous sommes dans l’obligation de fermer définitivement Twizy Way.

Nous souhaitons vous remercier pour la confiance que vous nous avez accordée tout au long de cette dernière année.

Fidèlement,

L’équipe TwizyWay BY KEYMOOV

En juillet dernier Keymoov avait annoncé un « arrêt temporaire » du service en des termes beaucoup plus prudents.

La CASQY a décidé de ne pas renouveler son soutien financier, sur fond de dissensions entre les entrepreneurs à l’origine du projet Keymoov. Ce projet, qui fut une belle réussite en terme de démonstrateur du véhicule Twizy, présentait des limitations sur son territoire desservi et sur le service lui-même qui le rendaient difficilement viable sans soutien de la collectivité et avec le portage d’une PME.

La SNCF développe l’expérience mobilité de ses clients

Photo transsibérien
Le transsibérien

Ces derniers temps je voyage régulièrement en train (cf. article précédent sur une expérience de TGV), après quelques mois plutôt calmes, et je me suis rendu compte de quelques changements intéressants dans mon expérience de voyageur.

Le vrai changement, peut-être, c’est que j’ai de plus en plus le sentiment que la SNCF (et son personnel) se soucie de mon expérience voyageur, aussi bien lorsque je voyage pour affaires qu’en famille pour les vacances. Lire la suite « La SNCF développe l’expérience mobilité de ses clients »

Petite expérience multimodale en TGV

Le panier repas remis par SNCF Assistance "Pour mieux vivre l'imprévu jusqu'à destination"
Panier repas SNCF Assistance « Pour mieux vivre l’imprévu jusqu’à destination »

Le train est un moyen de transport que j’apprécie énormément pour la plupart des voyages. J’appréciais le train lors de longs voyages en Asie pour sa lenteur et les rencontres. J’apprécie le train de banlieue par rapport au RER ou au métro, et j’adore le TGV. Lorsque c’est un moyen de transport accessible je préfère donc ce mode de transport à la voiture.

Voyager en train, c’est choisir la « multimodalité » : il faut aller à la gare, prendre parfois plusieurs correspondances, finalement se rendre à la destination finale une fois descendu du train. Cette multimodalité est en général facile parce que les gares sont censées être conçues pour cela, mais parfois, un grain de sable, et tout dérape… sans que ce ne soit pas de la faute de qui que ce soit.

Ainsi un simple voyage Paris – Rennes peut réserver quelques surprises et des rebondissements. J’utilise mon expérience d’aujourd’hui pour illustrer concrètement l’organisation de la SNCF pour gérer les imprévus (cela s’améliore beaucoup je trouve) et les conséquences en chaîne d’un événement unique sur l’ensemble d’un parcours multi-modal. Lire la suite « Petite expérience multimodale en TGV »

Consommation collaborative et mobilité sous les projecteurs

Mobilité et consommation collaborative au JT de TF1 - Deways
Mobilité et consommation collaborative au JT de TF1

TF1 a diffusé hier soir un sujet sur la consommation collaborative lors de son journal du 20H. C’est l’une des premières fois en France que la consommation collaborative reçoit une aussi grande exposition, auprès de sept millions de téléspectateurs (Source : TF1), pendant plus de 3 minutes.

La vidéo et la présentation des différents services choisis par TF1 sont disponibles sur le blog de Deways.

J’ai surtout été surpris de constater que sur 5 services présentés ou mentionnés, 4 avaient un lien direct avec la mobilité et les voyages. C’est bien plus que la proportion d’entreprises de l’économie collaborative qui se consacrent à ce sujet, et cela m’inspire quelques réflexions dans ce billet. Lire la suite « Consommation collaborative et mobilité sous les projecteurs »

Bonne année 2013 sur Innovation & Mobilité

Une nouvelle année, c’est l’occasion de regarder en arrière pour une rétrospective et un bilan, pour mieux se projeter dans une nouvelle année avec plein d’idées et de bonnes résolutions.

Vue aérienne de l'Everest prise du Bhoutan
Vue aérienne de l’Everest – Licence : CC

Lire la suite « Bonne année 2013 sur Innovation & Mobilité »

Autolib’, un an déjà de controverses

Articles Direct Matin dithyrambiques sur Autolib
Bolloré, Direct matin et Autolib’. Source : ACRIMED

Un an après son lancement, c’est l’heure du premier bilan pour Autolib’. Depuis un mois les commentaires officiels ou officieux, critiques ou élogieux, emplissent l’actualité de la mobilité. Bolloré et les collectivités locales se félicitent du succès du lancement, des adhésions, d’un équilibre économique du service attendu plus tôt que prévu. Tout est rose au pays d’Autolib’ (cf. montage ci-contre diffusé par l’ACRIMED sur le traitement médiatique d’Autolib’ par Direct Matin, propriété de Bolloré)

Parmi les critiques de la première heure, il y a ceux qui maintiennent mordicus leur position, extrêmes de tous bords se rejoignant pour une fois dans une position commune : écologistes anti-nucléaires donc anti électricité, donc anti-VE, donc anti-Autolib’ qui retrouvent le plus traditionnel lobby « pro-bagnole » pour qui Autolib’ est une oeuvre « bobo-socialo-écolo », une machination contre la libre circulation des voitures dans les bouchons parisiens et le libre stationnement des même véhicules dans des parkings dont le coût ne cesse de croître. Il y a aussi ceux qui mangent leur chapeau parmi les projets concurrents : et si le projet porté par Bolloré était finalement un succès technique et financier. Pire encore, ce projet pourrait malgré tout ouvrir de nouveaux horizons pour les services de mobilité…

J’ai écrit plusieurs articles sur ce blog au sujet d’Autolib’ (parmi les plus populaires) et j’en écrirai d’autres, impossible donc d’échapper à un petit commentaire personnel, que j’appuierai sur 2 lectures récentes : un billet de Bernard Jullien, directeur du Gerpisa, sur le blog autoactu.com, et une étude de satisfaction réalisée par la CLCV auprès de clients d’Autolib’. Lire la suite « Autolib’, un an déjà de controverses »