L’Open Transport, Open Data appliqué à la mobilité

L’Open Transport, Open Data appliqué à la mobilité

Jeudi soir se déroulait à Paris, dans les locaux de la Fondation Mozilla, le premier meetup consacré à l’Open Transport. La thématique du soir ? Quelques applications de l’Open Data à la mobilité : calculateurs d’itinéraires Open Source, problématiques de normalisation pour profiter des outils du Big Data, utilisation d’Open Street dans les gares SNCF, visualisation des déplacements de train, et surtout analyse des données transport, pour aller au-delà de « l’assistant personnel de mobilité ». Avec en conclusion une question centrale : comment constituer un référentiel d’adresses ouvert, libre et collaboratif.

C’était dense, inspirant, convivial. Ci-dessous un résumé des idées qui ont retenu mon attention, et quelques commentaires. Merci aux organisateurs, à tous les participants, et rendez-vous à l’automne pour la prochaine édition.

La vidéo de l’évènement est disponible sur le site de Mozilla Air.
Lire la suite « L’Open Transport, Open Data appliqué à la mobilité »

La SNCF développe l’expérience mobilité de ses clients

Photo transsibérien
Le transsibérien

Ces derniers temps je voyage régulièrement en train (cf. article précédent sur une expérience de TGV), après quelques mois plutôt calmes, et je me suis rendu compte de quelques changements intéressants dans mon expérience de voyageur.

Le vrai changement, peut-être, c’est que j’ai de plus en plus le sentiment que la SNCF (et son personnel) se soucie de mon expérience voyageur, aussi bien lorsque je voyage pour affaires qu’en famille pour les vacances. Lire la suite « La SNCF développe l’expérience mobilité de ses clients »

L’Open Data doit être gratuit pour tous !

L’Open Data doit être gratuit pour tous !

Cet article est écrit en réaction à l’annonce du GART qui souhaite imposer une taxation des usages commerciaux des données information voyageurs. Je fais suite à l’excellent article de @schignard dont je recommande la lecture. Il exprime un point de vue équilibré et bien argumenté.

La taxation évoquée par le GART concernerait les applications commerciales utilisant des données mises à disposition par le GART. Une telle disposition vise explicitement les géants de l’Internet (Google, Amazon, Apple) qui pourraient avoir l’outrecuidance d’oser rendre des services utiles avec ces données et en conséquence gagner de l’argent avec.

La position du GART semble relever d’un réflexe rétrograde de contrôle et d’un archaïsme conduisant qu’une application commerciale ne peut pas « produire de bien commun ». Et pourtant… Lire la suite « L’Open Data doit être gratuit pour tous ! »

Vianavigo va-t-il libérer l’information voyageurs ?

Vianavigo va-t-il libérer l’information voyageurs ?

Le STIF a sorti ces dernières semaines une nouvelle version de son application mobile Vianavigo destinée à fournir des informations unifiées sur tous les transports publics en Ile de France (dont le STIF a la charge). Une première version de Vianavigo était sortie l’an passé.

L’enjeu pour le STIF est de se positionner, en tant qu’organisateur des transports sur le territoire, comme la source de l’information voyageur gratuite pour les citoyens, alors que les transporteurs, particulièrement la RATP et la SNCF, se sont saisis du sujet il y a déjà quelques années et mettent d’ores et déjà à disposition des applications (l’application RATP étant plutôt réussie, celle de Transilien un peu en retrait).

Après une v1 correcte mais qui ne parvenait pas à éclipser les applications existantes, la v2 a des arguments pour convaincre les utilisateurs… à condition qu’ils renoncent à leur application habituelle. Malgré sa qualité, cette nouvelle application souffre encore de quelques limitations et n’est pas encore assez tournée vers les réseaux et l’apport des citoyens justement à l’information voyageurs. Peut-être pour une v3, qui serait accompagnée d’une évolution de la position du STIF et des politiques sur ce sujet sensible des transports en Ile de France… et de leur qualité ! Lire la suite « Vianavigo va-t-il libérer l’information voyageurs ? »