Voiture électrique pour une location en ville : un beau mariage

Citroën C0 en location à Lyon sur DewaysLors de mon voyage à Lyon hier j’ai eu l’occasion de louer la C0 de Sébastien, nouveau Dewayseur, qui est toute neuve. Je l’ai utilisée tout un après-midi de manière intensive pour préparer nos futurs projets de développement sur Lyon en visitant de zones d’expérimentation. L’usage sévère du véhicule m’a conduit à tester les limites de l’autonomie dans des conditions d’usage très réelles.

L’occasion pour moi de revenir sur ce que l’on peut réellement attendre d’un véhicule électrique moderne en conditions réelles, et comment on pourrait améliorer encore cela.

Le véhicule électrique pour les locations urbaines

Pour le voyageur qui arrive dans une ville et a besoin d’un véhicule pour quelques heures ou une journée, le véhicule électrique est un choix quasi-idéal. La location est simplifiée par le fait qu’il n’y a pas à se soucier du carburant. Bien souvent les distances parcourues sont faibles et l’autonomie n’est donc pas un souci. Enfin l’agrément de conduite de l’électrique dans une ville qu’on ne connaît pas bien prend tout son sens.

Je vais relater mon expérience avec la Citroën C0, que j’ai eu l’occasion de conduire à plusieurs reprises dans différentes circonstances, dont deux où j’ai poussé l’autonomie à ses limites, ce qui me permet de rendre compte de ce que l’on peut réellement attendre de ce véhicule.

La Citroën C0, un véhicule « au niveau »

Je ne vais pas m’étendre sur les caractéristiques de ce véhicule. Je souligne simplement qu’il s’agit pour moi, avec la Nissan Leaf (peu distribuée en France) de l’un des premiers véhicules électriques dont les performances et le confort sont comparables à aux véhicules de série de la même catégorie. Quand vous montez dan une C0, c’est un peu comme monter dans une C1 (même si elles n’ont rien à voir à part le nom puisque PSA achète les véhicules à Mitsubishi), en termes de confort, de finition intérieure et extérieure, d’équipements, de sécurité, de tenue de route, de qualités aérodynamiques, etc…

Hormis sa propulsion électrique, la C0 n’est pas une voiture remarquable, elle n’est pas supérieure à la concurrence, mais elle est au niveau des standards d’une voiture de cette catégorie, et c’est fondamental. Ensuite il s’agit d’une voiture électrique… et cela change tout, tellement la conduite devient harmonieuse, apaisée, facile. C’est un véhicule parfait en ville ou on accélère et freine régulièrement, où l’on peut être pris dans des bouchons. Lorsque l’on fait des visites avec arrêts répétés, on descend du véhicule sans couper le contact, sans nuisance. On peut s’arrêter et redémarrer avec facilité, se concentrer sur la route, l’environnement extérieur, etc…

Cas d’usage n°1 : « Maraude » à Lyon

Venons-en au fait. Que s’est-il passé pour que je vide la batterie (je précise que je me suis arrêté juste avant la réserve, lorsque l’autonomie théorique est tombée à zéro. Bien sûr le véhicule pouvait encore rouler quelques kilomètres, mais ce n’est pas recommandé) ?

  • Conditions atmosphériques : temps sec, mais température basse (entre -1°C et 4°C) ce qui signifie que j’ai utilisé le chauffage en continu pour mon confort (en réduisant le chauffage j’aurais augmenté significativement l’autonomie) ;
  • J’ai utilisé le véhicule plus de 4 heures sans discontinuer (en comptant des arrêts réguliers mais courts, mais toujours avec les auxiliaires et l’alimentation allumés) ;
  • J’ai bien sûr utilisé l’autoradio presque sans discontinuer car j’étais seul ;
  • J’ai utilisé les feux de position en permanence et les feux de croisement la moitié du temps environ (luminosité réduite) ;
  • J’ai parcouru 75 kilomètres dans ces conditions, mais il faut préciser :
    • L’essentiel de la distance (50 km) était sur voies rapides, ce qui est peu propice à l’autonomie ;
    • Le reste a été effectué en ville avec des variations d’allure fréquentes dues à mon activité de « repérage » de sites et avec du dénivelé propre aux alentours de Lyon.

Une telle distance m’a permis de traverser la ville de Lyon dans plusieurs directions, d’en faire le tour par la grande périphérie et de quadriller deux zones d’activités particulièrement étendues. C’est un usage qui allait au-delà de l’usage habituel de celui qui rendrait visite à 1 ou 2 partenaires aux alentours de Lyon.

Advertisements

2 réflexions sur “Voiture électrique pour une location en ville : un beau mariage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s