Lyft peut-il opérer une flotte de véhicules autonomes seul ?

Lyft peut-il opérer une flotte de véhicules autonomes seul ?

Le co-fondateur de Lyft, John Zimmer, vient de nous partager la grande vision de son entreprise pour les 10 ans à venir, « The Road Ahead ». Je dois avouer que j’ai trouvé cela… « Total BS », ou presque. Non pas que l’article ne vaille pas d’être lu pour son histoire de l’automobile dans les villes américaines, le problème que la place actuelle des voitures pose pour ces villes, en termes d’occupation de l’espace public / urbain en particulier (il évoque de manière très succincte l’aspect pollution, donc sanitaire), et le mouvement puissant qui conduit les villes à se réapproprier leurs espaces (ce qui est une bonne nouvelle pour tous qui y vivent, y travaillent, y voyagent).

Ce qui m’a agacé dans cet article, c’est qu’il est significatif de l’échec de Lyft, repris en main par General Motors, dont le discours et le manque de vision se conforment à ceux de son propriétaire, et se traduisent par un discours convenu sur la « troisième révolution du transport », où plus personne ne possédera de voiture dans 10 ans, où Lyft opérera lui-même tous ces véhicules, où les chauffeurs n’ont pas besoin de s’inquiéter car on aura toujours besoin d’eux, où le modèle économique de tout cela (qui n’est en fait pas posé) est censé être parfaitement huilé et fonctionnel.

Je suis un fervent supporter des solutions de mobilité partagée, y compris du type de Lyft, notamment pour du domicile – travail (une sorte de covoiturage étendu), et des véhicules autonomes (de Tesla Autopilot, avec ses limitations, qui donne à voir l’avenir, à des Google Car). Et j’ai trouvé le discours de John Zimmer lénifiant ! Lire la suite « Lyft peut-il opérer une flotte de véhicules autonomes seul ? »

La #Tesla Model S #Autopilot : un #smartphone haut de gamme avec 4 roues

C’est du moins le ressenti de Numerama à l’essai de la Tesla Autopilot. Et ils adorent !
https://youtu.be/ZMQ4k-DYe8k
Un must-read qui traduit l’expérience Tesla conduite automatisée et l’approche centrée sur l’expérience utilisateur.
http://www.numerama.com/tech/131459-tesla-model-s-test-du-pilotage-automatique.html

Les premiers #VéhiculeAutonome signeront l’#automobile triomphante…

Mais cela risque de ne pas durer !
Les premiers véhicules disponibles massivement, ce sera comme la Volvo de Monsieur Toutlemonde (en fin presque tout le monde) : une voiture du XXè siècle, encore plus individualiste que celle d’aujourd’hui. Une voiture grâce à laquelle vous vous précipiterez avec envie et délectation dans les bouchons quotidiens pour vous offrir un rattrapage Netflix, un moment de lecture, un peu de réseaux sociaux, un peu d’email de, un peu de boulot, un peu de jeux vidéos, quelques appels et SMS, sans oublier la dernière vidéo YouTube à la mode, entrecoupée de la dernière Breaking News de BFM TV.
Si votre niveau de fatigue n’en sera donc pas beaucoup diminué, au moins pourrez-vous vous offrir une power nap réparatrice avant de reprendre le contrôle de votre véhicule sur la bretelle de sortie de l’autoroute. Au moins pourrez-vous vous dire que tout cela ne met pas en péril la sécurité de votre véhicule et celle des autres.

C’est le concept Volvo ci-dessous. Et laissez-moi vous dire qu’il sera diablement attractif pour les commuters comme les voyageurs business et qu’entre 2020 et 2025 cette option sera indispensable sur toutes les gammes de berlines.
https://youtu.be/ihsa3H7Awp8
À vrai dire il ne s’agit en fait nullement d’un véhicule autonome comme Volvo essaie de nous le faire croire. Ni dans la lettre ni dans l’esprit.
Dans la lettre, il ne s’agit que d’une délégation de conduite de niveau 4 (sur 5 dans la classification SEA), dans des contextes spécifiques (surtout sur des autoroutes connues à l’avance). Ce n’est pas le concept de Google mais c’est puissant car l’utilisateur a toujours la satisfaction du contrôle (au mois apparent). Ceci ne nécessite aucun changement de paradigme.
Dans l’esprit parce que ce véhicule au confort élevé nous rend plus dépendant. Plus dépendant de la voiture en général (notamment avec les impacts énergétiques), avec davantage d’embouteillages (qui peuvent durer, puisque je suis installer dans
mon salon roulant), es distances plus longues parcourues, plus souvent, et un trajet de bout en bout en voiture favorisé, au détriment des autres modes.

Mais cela ne durera qu’un temps. Cette super-voiture sera attractive sur le marché de niche de ceux qui pourront se permettre de posséder un véhicule qu’ils pourront de moins en moins utiliser en ville (celles-ci se ferment à la voiture solo), et qui accepteront de payer pour la congestion qu’ils créent et le stationnement dont ils ont besoin.
Car en parallèle vont se développer des systèmes de mobilité hautement performants basés sur des véhicules partiellement ou totalement autonomes, peu coûteux, disponibles 24/7 et presque partout, en lien avec les transports en commun. Ces systèmes n’offriront pas le même niveau de personnalisation et confort personnel, mais proposeront une flexibilité, une disponibilité, une versatilité (on pourra aller partout) et un coût de fonctionnement dérisoires en comparaison.

D’autant que la voiture 100% autonome individuelle n’arrivera pas si vite à cause de limitations techniques et réglementaires. Tandis que des systèmes de véhicules autonomes seront disponibles plus rapidement, à un coût plus faible.

En 2050 on utilisera au quotidien principalement ces systems de mobilité autonome. Des véhicules partiellement autonomes comme ceux de Volvo auront du sens sur autoroute pour partir en weekend ou en vacances. La possession de ces véhicules ne sera pas forcément la norme.
http://qz.com/554596/volvo-wants-to-put-self-driving-cars-on-the-roads-in-two-years-ahead-of-google-and-ford/

Zipcar, pionnier de l’autopartage, veut des véhicules autonomes !

À votre avis, pourquoi Zipcar, pionnier de l’autopartage aux US (racheté par Avis entre-temps) s’intéresserait aux véhicules autonomes ? Et ils ne sont pas le seul acteur de l’autopartage intéressé par le sujet, des discussions que j’ai pu avoir avec les uns et les autres.
Un petit parfum de convergence des mobilités partagées dans le véhicule autonome…
https://twitter.com/justincholmes/status/665225233125744642

Zipcar, pionnier de l’autopartage, veut des véhicules autonomes !

À votre avis, pourquoi Zipcar, pionnier de l’autopartage aux US (racheté par Avis entre-temps) s’intéresserait aux véhicules autonomes ? Et ils ne sont pas le seul acteur de l’autopartage intéressé par le sujet, des discussions que j’ai pu avoir avec les uns et les autres.
Un petit parfum de convergence des mobilités partagées dans le véhicule autonome…
https://twitter.com/justincholmes/status/665225233125744642

Vers une mobilité totalement décarbonée et autonome ? Un leurre ?

Lukas Neckermann a écrit un livre consacré à la révolution à venir qu’il perçoit, basée sur des véhicules autonomes, électriques, dans un système fluide.

Il fait le point ici sur ce qu’il perçoit comme signes annonciateurs de sa vision. De bonnes sources à retrouver dans cet article.

https://www.linkedin.com/pulse/what-do-on-demand-transport-pods-3d-printed-houses-have-neckermann

Opterez-vous pour des « pods » électriques autonomes ?

Même si vous n’habitez pas en Californie la question se posera peut-être demain pour vous aussi tant les projets de ce type abondent !
Avec une spéciale dédicace à les étudiants de l’ESTACA qui travaillent avec ceux de Strate College pour Vedecom autours de ces concepts. Des données et sources intéressantes dans l’article !

http://www.wired.com/2015/11/this-guy-wants-us-to-commute-in-autonomous-on-demand-pods?utm_content=buffer97cec&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer