Et si un constructeur #automobile mettait vraiment le client au centre de ses préoccupations ?

Souvenez-vous de Toyota, ses airbags et ses accélérations intempestives. De General Motors et son commutateur d’allumage. Des années pour reconnaître et traiter le problème. De lourdes sanctions aux US (pas ailleurs malheureusement).
C’est ici : http://m.lesechos.fr/redirect_article.php?id=021334765464&fw=1

Et voici la réaction de Tesla, sans attendre un accident.
http://www.romandie.com/news/651121.rom

J’en conviens c’est un petit problème, et peu coûteux à corriger. Et Tesla vend des voitures à 70k€ pièce. Toutefois l’attitude de Tesla me semble significative.
À méditer…

Les constructeurs #automobile ne veulent pas qu’on mette le nez dans la sécurité et les donné es de leurs véhicules

Est-ce dans l’intérêt de l’écosystème d’avoir une régulation faible ? Les constructeurs ont-ils cette capacité au vu des révélations de ces dernières semaines ?
Non seulement ils refusent que des exigences de sécurité précises soient définies, mais ils ne veulent surtout pas que l’on donne le moindre droit d’accès ou de contrôle aux utilisateurs sur leurs propres données (les constructeurs considèrent que ce sont les leurs !).

http://thehill.com/policy/technology/260584-industry-warns-congress-about-increased-regulation-of-internet-of-cars

Wanted – Étude d’impact des contrôles de sécurité sur l’attractivité du #train

Intuitivement on se dit que l’effet va être plutôt négatif ! En rallongeant le temps porte à porte, en obligeant à arriver en avance, voire se déshabiller dans les aéroports !
http://www.europe1.fr/societe/sncf-royal-favorable-aux-portiques-pour-les-trains-en-france-2621691
Au-delà de cet aspect attractivité, je me dis aussi que cela contribuera à un sentiment « d’état de siège » permanent. Bien triste…