Réduire le trafic de voitures réduit la #pollution

Cela paraît basique mais fait parfois (bêtement) débat. Cela vaut donc le coût de le rappeler !
AirParif a mesuré le différentiel lundi sur l’A1 (fermée au public entre Paris et Le Bourget). Les résultats ci-dessous sont éloquents.

Et devinez quoi ? A Melun, (très) loin de Paris il n’y avait pas de différence. Car le trafic inhabituellement faible c’était à Paris et en première couronne qu’on en profité lundi, semble-t-il sans grosse catastrophe.

Et si on faisait cela tous les lundis ? 🙂

http://www.airparif.asso.fr/actualite/detail/id/154

La difficile application des nouvelles normes automobile

L’ACEA et les autres représentants des constructeurs ont plein d’arguments obscurs pour vous expliquer que les voitures ne peuvent être testées selon les nouveaux cycles de normalisation WLTC avant 2020 voire 2022. Eux si bien organisés, si efficaces, nous ne savons plus quoi penser !

Et puis ce n’est tout de même pas leur faute si il existe des clients crédules qui pourraient croire aux valeurs de consommation affichées sur les étiquettes.
Le problème de fond pour eux est uniquement marketing / communication : comment éviter une valse des étiquettes où une voiture affichée 4l/100 passe à 5l/100 ?

Pour ce qui est du côté légal / réglementation tout a déjà été géré pour éviter les problèmes. Parce que vous comprenez, l’automobile c’est de l’emploi (non délocalisable ?).

Le problème là-dedans, c’est que ces nouvelles normes n’ont rien de nouveau, et auraient dû être appliquées depuis longtemps. Et même pire, ces normes seront bientôt inutiles, il faut les dépasser pour se baser sur de performances réelles. Mais la majorité des constructeurs freine des quatre fers, ils ne sont pas vecteurs de changement. Même s’il faut noter quelques initiatives louables comme celle de PSA pour aller vers plus de transparence.
http://www.dailymail.co.uk/news/article-3337082/Car-giants-refuse-sort-MPG-scam-5-YEARS-Firms-want-push-accurate-tests-2020.html

Émissions de CO2 : et si nous comparions des citrouilles et des potirons ?

Ou bien des citadines et des crossover. Ou bien des constructeurs bas de gamme, moyen de gamme, haut de gamme, des acteurs franco-européens et des acteurs mondiaux, etc… C’est ce que vous propose Challenges.
http://m.challenges.fr/article/20151127.CHA2063/peugeot-citroen-ds-renault-champions-de-la-lutte-contre-le-co2.html

J’aurais été intéressé d’en apprendre plus sur la performance des citadines françaises par rapport à leurs homologues étrangères. D’en apprendre plus sur les reformante es en conditions réelles. D’en apprendre plus sur les attentes et critères de choix des clits de chaque marque et modèle. Du lien entre performances CO2 et performances autres polluants.

Ce sera pour un autre article.

Quels espoirs pour la #COP21 ?

Un petit rappel historique de la prise de conscience des enjeux climatiques. Pour bien démarrer la COP21.

Climat : cinquante ans de déni

Plus de 50 ans qu’on rame. Voire qu’on recule. C’est le cas dans les transports. Aucune baisse des émissions depuis 1990, pas de changement technologique, culturel ou comportemental majeur. On pourrait désespérer.

Il y a de nombreuses promesses technologiques. Il y a des mots politiques (parfois seulement) noyés dans des torrents de promesses, il y a enfin quelques belles utopies portées par des entrepreneurs et la société civile.

Et puis il y a ces pays gigantesques où l’on met les voitures à la route par milliers chaque jour, où les systèmes de transport sont quasi-inexistants. Ou les mêmes erreurs que les nôtres sont reproduites.

Quelle est la différence entre un conducteur de voiture et un fumeur ?

Quelle est la différence entre un conducteur de voiture et un fumeur ?

Avertissement humour noir (légèrement English) : veuillez à bien sélectionner votre auditoire si vous envisagez de réutiliser cette blague (Licence : Creative Commons share-alike, sans paternité – je ne préfère pas en fait). La réponse est en fin d’article, c’est ce que l’on appelle un « incentive ».

La question soulevée par cet article de The Atlantic (excellent, documenté, à lire) est bien plus sérieuse et profonde que ne le laisse imaginer ma lamentable introduction : « Quel est le coût de la route et de l’usage de la voiture ? Les utilisateurs et bénéficiaires en supportent-ils le coût ? » Lire la suite « Quelle est la différence entre un conducteur de voiture et un fumeur ? »

Il va falloir s’y faire : la voiture en ville, ce ne sera plus comme avant !

Pour ceux qui s’affligent des terribles plans parisiens de restrictions de circulation dans quelques quartiers, voire de circulation alternée, lisez donc ce qui se passe à Madrid, autre capitale européenne et historique, d’envergure internationale.
http://www.citylab.com/cityfixer/2015/11/madrids-bold-new-pollution-plan-ban-cars-and-make-transit-free/413878/

Ils ont les mêmes problèmes d’opposition centre-périphérie (qui seront accentués à Paris si la droite remporte les régionales en Ile de France), d’opposition de ceux qui ont besoin de leur voiture ou ne voient pas pourquoi ils s’en passeraient (mais les autres devraient le faire, eux !), de l’opposition des chauffeurs de scooters qui outre leur dangerosité polluent à des niveaux peu contrôlés.

Mais le pire dans tout cela est peut-être bien que Madrid n’est pas toute seule : Milan, Dublin, Oslo, Bruxelles, sans parler d’Helsinki… Cela devient grave !
http://www.citylab.com/cityfixer/2015/10/6-european-cities-with-plans-to-go-car-free/411439/

Les normes anti-pollution ne servent à rien : passons au Big Data !

Très bonne synthèse sur la question des tests d’homologation. Comme le dit le représentant de l’UTAC, cela ne sert pas à représenter les conditions réelles mais à homologuer !

Il est temps de passer à des systèmes intelligents basés sur les conditions réelles, en continu, prenant en compte les conditions d’usage / de conduite, et le comportement du conducteur. C’est un argument soulevé à juste titre par Renault.
http://m.actu-environnement.com/actualites/PSA-Renault-emissions-polluantes-voitures-Opecst-25658.html