Waymo, premier à lancer un service de mobilité autonome de grande ampleur

État d’avancementde Google Waymo, qui s’apprête à lancer son premier service commercial à Phoenix.

Un article approfondi sur l’état d’avancement de Google Waymo, qui s’apprête à lancer un service commercial à Phoenix, ville typiquement américaine au réseau de transport public limitée, avec un fort étalement urbain, et un temps idéal car plutôt chaud et sec. Le service y est actuellement testé avec des cobayes (qui ont l’air assez heureux de leur état, merci pour eux), comme dans 25 autres villes. Sous réserve d’obtenir les autorisations nécessaires, ils pourraient déployer d’ici 2020 un tel service dans de nombreuses villes aux caractéristiques similaires, au moins aux Etats-Unis. Certes cela ne touchera pas Manhattan tout de suite, mais cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de potentiel. Manifestement les territoires qui aujourd’hui sont accros à la voiture le seront tout autant si ce n’est plus au véhicule autonome, quelle que soit la formule choisie. Le report modal vers le transport public existera mais restera anecdotique, puisque ces villes n’ont justement pas beaucoup de transports lourds. L’aspect positif de la chose, c’est que Waymo envisage d’utiliser essentiellement des véhicules électriques ou hybrides rechargeables, dont l’utilisation dans un contexte de flotte est facilitée. Voila pour le point transition énergétique. Pour le reste les routes américaines ne sont pas prêtes de se vider.

L’avance technologique de Google transparaît à tous les niveaux, qu’il s’agisse du nombre de kilomètres de tests effectués chaque mois (désormais 1 million mensuel), le nombre de recours au co-pilote humain (tous les 6 000km en Californie, quand GM le concurrent le plus proche est à 1 000km, et tous les autres largement en-dessous), ou bien la maturité de l’expérience proposée à ses cobayes à une large échelle, dans des contextes relativement variés. Combien de temps, d’énergie et d’investissements seront nécessaires à des concurrents sérieux pour émerger ? Pour l’iPhone il fallut attendre 4-5 ans. Pour un objet si complexe qu’une voiture autonome, peut-être davantage. Et combien de temps avant que cette technologie ne devienne une commodité ? En attendant Google Waymo va certainement prospérer.

Commenter

%d blogueurs aiment cette page :