Les voitures #diesel et essence sont en voie de disparition

Certes le mouvement n’est pas encore tout à fait visible à l’œil nu, mais il semble inexorablement amorcé !
Si les quelques engagements et perspectives donnés par les constructeurs ne constituaient pas suffisamment de signaux faibles (cf. lien), le fait qu’une alliance internationale de pays incluant l’Angleterre, l’Allemagne et les Pays-Bas, ainsi que des États d’Amérique du Nord ait pour objectif d’interdire la vente des véhicules diesel et essence à horizon 2050 devrait nous ouvrir les yeux.
Certes les Etats-Unis au niveau fédéral, la Chine ou la France n’en font pas partie, mais il faut regarder les initiatives globalement, avec les réactions en chaîne qui s’ensuivront. D’abord l’alliance pourrait s’étendre à d’autres pays. Ensuite certains constructeurs, notamment allemands, pourraient être plus qu’incités par cette perspective à développer les alternatives à marche accélérée.

En fait cette approche est rationnelle. On peut estimer qu’en 2030-2035 les motorisations électrique à batterie seront entièrement compétitives avec les motorisation diesel sur le prix et l’autonomie. Ceci d’autant plus que les normes Euro renforcées sur les émissions de polluants locaux et le mécanisme de limitation des émissions moyennes du parc à 75g CO2/km auront considérablement renchéri et complexifié les motorisations diesel comme essence.
Dans ces conditions, à partir de cette date, les constructeurs se concentrent sur du 100% électrique, éventuellement du biogaz et quelques autres alternatives, et limitent leurs investissements dans de nouvelles motorisations essence et diesel désormais réservées à des marchés spécialisés et de niche. Ce qui tend à démontrer que les projections comme celles de l’ADEME qui maintiennent 1/3 de ventes d’hybrides rechargeables et autant de thermiques (pas forcément diesel) en 2050 dont tout sauf optimistes finalement.

http://www.zevalliance.org/content/going-electric-future-billions-tons-less-carbon
Amis étudiants Ingenieur, ayez cela en tête au moment de choisir une spécialisation : si vous choisissez les moteurs thermiques essence / diesel vous aurez 15 ans de challenges importants et stimulants, suivis de 15 ans de stagflation (attention à la dépression !), et si vous persévérez, vous pourriez bien terminer votre carrière comme les ingénieurs informatiques spécialistes du COBOL, qui travaillent sur une technologie obsolète mais s’endorment très bien car leur compétence est devenue rare. C’est un plan de carrière qui en vaut d’autres pour qui s’y sent prêt !
http://www.zdnet.fr/actualites/le-cobol-une-valeur-refuge-pour-les-programmeurs-39384383.htm

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s