Les constructeurs automobile face au « dilemme de l’innovateur »

L’âge de passage du permis de conduire sert de baromètre pour évaluer l’appétence des jeunes gens pour la voiture. Les résultats donnent quelques sueurs froides aux constructeurs US, quand bien même le rebond des ventes l’an passé, notamment chez les jeunes, à masqué le problème. Car ledit rebond doit beaucoup aussi à une démographie favorable sur la période 2008 – 2015 qui a augmenté le nombre de clients potentiels de moins de 35 ans.

Indubitablement il y a un effet « crise de 2008 » dans le recul de l’âge du permis de conduire. Et on ne devrait pas sous-estimer l’effet du contexte économique sur le choix ou non de passer le permis. Toutefois le simple fait que les conditions économiques aient désormais un fort impact sur le passage du permis, dans un pays comme les Etats-Unis où le permis de conduire a servi de rite de passage à l’âge adulte pour les générations précédentes, démontre une fragilité nouvelle dans la,culture automobile, et des aspirations différentes. L’écosystème de la mobilité auto était fragilisé depuis quelques années déjà, dans un état d’équilibre instable, dans un état « mêta-stable » même (déséquilibré sans que cela ne se concrétise), jusqu’à ce qu’une perturbation, la crise, n’achève de révéler ce déséquilibre.
Depuis on a l’essor de l’auto-partage qui était prévu, l’essor du covoiturage qui était espéré, l’essor des services de transport individuel urbain (VTC / Uber) là où attendait du covoiturage. I, serait présomptueux que toit cela va s’arrêter là.
Les constructeurs se lancent désormais dans des alliances, des expérimentions, des rachats pour développer une offre de services et ne pas être dépassé. Certains s’y sont mis sérieusement depuis quelques années déjà et ont enregistré de beaux succès (Mercedes, BMW), d’autres de beaux échecs (PSA, Renault). Tous ou presque désormais cherchent à rattraper le retard. Le problème de fond est toutefois le dilemme de l’innovateur : comment innover dans les services (de mobilité) quand on s’est structuré et qu’on a développé une culture tournés vers l’innovation sur le produit (automobile) ?

http://www.wsj.com/articles/driving-losing-its-allure-for-more-americans-1453285801?mod=e2fb

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s