Beaucoup de parisiens sont déjà habitués à ce mode de transport. Même le quinquagénaire le plus accroché à son SUV (la ville est une jungle, vous savez) pourrait y trouver du charme.
En effet tous ceux qui ont eu la chance d’un séjour en montagne ont expérimenté les télécabines ou le téléphérique.

Le marché du téléphérique de montagne est plutôt mature en Europe. Heureusement les leaders du secteurs (plutôt autrichiens, mais on trouve un français) ont pensé à de nouveaux débouchés, façon « océan bleu » : le transport en commun de l’impossible.
http://www.mobilite-durable.org/innover-pour-demain/villes-durables/le-telepherique-urbain-decolle.html?utm_content=buffer30af3&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s