Conduire une voiture par l’esprit

Plus précisément indiquer à la voiture ce que l’on veut faire avec une interface (IHM) très directe : les ondes EEG de notre cerveau.

De plus en plus d’applications ont démontré la possibilité d’interpréter les ondes parcourant notre cerveau pour les traduire en instructions simples. Après une phase d’entraînement l’utilisateur peut donc contrôler un objet ou un jeu vidéo. Ou une voiture.

D’un intérêt limité pour l’instant cette expérimentation chinoise illustre le large champ des possibles qui s’ouvre dans le redesign complet des IHM dans les véhicules qui seront de plus en plus automatisés / robotisés.

http://venturebeat.com/2015/12/07/chinese-researchers-unveil-brain-powered-car/

Commenter

%d blogueurs aiment cette page :