Aux US les villes peinent à faire évoluer leur approche de la mobilité urbaine

Aux Etats-Unis l’autocritique semble acceptable. Il suffit de lire le rapport de la NLC (National League of Cities) sur la politique des villes américaines en matière de mobilité urbaine.
http://www.governing.com/blogs/view/gov-city-transportation-planning-stuck-past.html
En gros : aucune vision ni anticipation, une mentalité rétrograde, rigidité (rassurez-vous on parle des US, pas de la France). Qu’une institution qui est une émanation des villes, à leur service, se permette une telle critique pour esquisser de solutions est juste rafraîchissant !

Ainsi moins de 5% des villes prennent en compte les services on-demand (Uber, Lyft) dans leur politique, sans parler des véhicules autonomes alors que des experts estiment que cela pourrait libérer au moins 50% du stationnement en voirie (aux US c’est beaucoup !).
Par contre 50% de ces villes prévoient de construire plus de routes !

Le rapport NLC
http://www.nlc.org/Documents/Find%20City%20Solutions/Research%20Innovation/City%20of%20the%20Future/City%20of%20the%20Future%20FINAL%20WEB.pdf

Et un rappel des solutions apportées par la mobilité partagée (Deloitte)
http://dupress.com/articles/smart-mobility-trends/

Publicités

Une réflexion sur “Aux US les villes peinent à faire évoluer leur approche de la mobilité urbaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s