Tesla démontre que la révolution de la mobilité doit s’appuyer sur une politique énergétique adaptée

La France a déjà loupé le coche de l’usine européenne d’assemblage de Tesla (il faut dire que chez nous on aime le lourd, les grandes séries dans le secteur automobile, alors on ne va pas s’abaisser ainsi pour un petit constructeur).

Elle ne semble même pas sur les rangs pour une éventuelle usine de batteries européenne. Il faut dire que nos amis allemands, en plus de leur sens du business et du developpement industriel, ont à offrir quelque chose que nous n’avons pas : une politique énergétique idéale pour les nouveaux acteurs disruptifs !
http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-11-17/tesla-in-talks-with-germany-over-possible-battery-factory
Quoi ? Politique énergétique ? Qu’est-ce que cela vient faire ? Lisez donc… Spoiler : le nucléaire a ses petits avantages (de moins en moins) mais il n’est pas une source d’innovation de service et de modèle économique, en particulier dans une logique de transition énergétique vers une société zéro carbone et on-demand !

Commenter

%d blogueurs aiment cette page :